Prestations AIR LIQUIDE, AREVA, MICHELIN, ORANGE, UPEC Paris-Est Créteil

12 septembre 2017

Introduction au management de projet à des élèves-ingénieurs 5° année

PROBLEMATIQUE

La relation au client n'est pas le fort de nos étudiants d'aujourd'hui... Ils semblent perdus devant un sponsor

La thèse que je compte développer : le sponsor-client est plus proche de nous que nous le pensons, à nous de le comprendre pour mieux le satisfaire.

Le fil rouge pour l'échange avec les étudiants : préparer la première rencontre avec le sponsor/commanditaire du projet (qui n'est qu'une initiative, au moment où nous parlons).

INTRODUCTION

Je demande des volontaires pour monter une pièce vocale à quatre voix mixtes devant l'amphi ce matin-même. L'objectif étant de se donner l'occasion de réfléchir à chaud sur cette problématique typiquement projet : comment réaliser de A à Z une tâche pas évidente avec des personnes qu'on n'a pas choisies ?

  • estimations du temps nécessaire ? Attention à la loi de Parkinson : "tout opérateur prend l'intégralité du temps qu'on lui donne".
  • engagement : nécessité d'un buffer = un coussin de temps.
  • pas de leader du groupe a priori : comment le groupe s'organise-t-il ?
  • absence d'experts, chacun réalise la tâche pour la première fois : comment gérer ?
  • quand est-ce que c'est fini ? qui dit que c'est fini ?
  • quid du résultat, finalement ?

Au final, quatre étudiants partent répéter pendant 20 mn et 5 mn de buffer. Puis ils reviennent chanter sous les applaudissements de tout l'amphi (120 personnes quand même). Ils ont du cran !

FACTEURS DE SUCCES D'UNE ENTREPRISE

Colle initiale : à votre avis, qu'est-ce qui a le plus d'influence sur le succès d'une entreprise ? Est-ce son environnement socio-économique, sont-ce ses processus de travail, ou encore ses experts ?

Dépouillement des 62 réponses des étudiants : Processus > Environnement > Experts

Pour ma part, ce serait plutôt : Environnement > Processus > Experts, comme si :

  1. Dans un environnement favorable, n'importe qui peut réussir, même en s'y prenant comme un manche. J'ai vu des piquets de bois prendre racine et se couvrir de feuilles dans le coin des Tropiques où je les avais plantés... à l'envers !
  2. Lorsque l'environnement se durcit, n'importe qui peut réussir moyennant de se doter de bons processus : réfléchir avant d'agir, etc. Les collaborateurs apprennent et ils réussissent. Ce ne sont pas encore des experts.
  3. C'est lorsque l'environnement est délétère, lorsque les processus sont arrivés au bout de ce qu'ils peuvent produire, que le recours aux experts fait la différence. Lesquels experts devraient proposer d'affûter les processus afin que les progrès nécessaires soient réalisés non par une poignée d'happy few mais par le plus grand nombre.

PREFERENCES COGNITIVES

Question VAKOG : êtes-vous Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif ou Gustatif (manque Tactile, certes).

  • Forte prévalence du Visuel dans l'amphi : 60 étudiants ont levé la main
    ****************************************
  • Kinesthésique arrive en second : 25 étudiants se sont reconnus
    *************
  • Auditif arrive bon dernier : 9 étudiants seulement
    *****
  • Olfactif et Gustatif non mesurés

PROJETS ET SPONSORS : QUELQUES REFLEXIONS

La notion de Projet. La notion de Business Initiative.

  • Atteindre un objectif business versus lancer un projet.

Question : qu’est-ce qui fait qu’un projet dérange ? Qui dérange-t-il ?

  • Un projet augmente l’incertitude de beaucoup de gens.
  • La notion d’Incertitude.
  • Notre job de chefs de projets consiste à réduire l'incertitude de chacun des acteurs. Une incertitude probablement différente pour chacun.

Question : c’est quoi, un sponsor ? Pourquoi en avons-nous besoin ?

Faut-il en faire plus qu’attendu pour son client ?

Bouquet final : Notre client sait-il ce qu’il veut ?

  • Pourquoi donne-t-il l’impression de le savoir (alors qu’il ne sait pas, clairement) ?
    Parce qu'il craint de perdre la face s'il avoue qu'il ne maîtrise pas la situation, alors même que le poste qu'il occupe suppose qu'il a la situation en main.
  • Que devons-nous lui soutirer comme information ?
    Oui, nous pouvons implémenter la solution que vous nous soumettez. En même temps, pourquoi cette solution ? (ou, plus souple : en implémentant cette solution, que voulez-vous changer ?)

CONCLUSION

Qu’est-ce que nous devrions faire lors de notre première rencontre avec notre client ?

  • Un Retour d’Expérience : ce que vous réussissez, ce que vous galérez à réaliser ; vos façons de faire à améliorer selon vous, celles dont vous êtes fier / fière.


09 avril 2017

Initiative = introduire du management de projet dans un fonctionnement d'entreprise. Exemple de prestation.

COMPREHENSION

J'ai compris que l'initiative du Directeur Général consiste à introduire du project management pour contribuer à sortir son entreprise de la passe business difficile dans laquelle elle se trouve.

S'il en est ainsi, le management de projet semble a priori une bonne idée. En même temps, pas tout le project management (le Kerzner actuel fait 1296 pages...). Quoi implémenter de ce vaste sujet ? Quels quick-wins viser ? Où s'arrêter ?

De plus, en soi le management de projet n'opère rien. L'expérience a montré que c'est le tryptique Sponsorship - Project Management - Change Management qui fonctionne. D'où l'importance de nous coordonner entre prestataires, project managers et change managers. Et d'impliquer le sponsor dans cette prestation : nous lui proposerons une road-map personnelle.

Donc, quoi implémenter du management de projet, et comment procéder pour y faire adhérer rapidement efficacement tous les protagonistes ?

PREPARATION (en trois rencontres avec le client)

1. Rencontre initiale du sponsor. Voici les questions que je souhaite poser, en six sous-ensembles :

  • Comment décririez-vous le changement que vous êtes en train d'implémenter dans votre entreprise ?
  • Quels sont les éléments business, clients, compétiteurs qui créent le besoin de changer ? Quel est votre degré de conscience du besoin de changer ? Comment évaluez-vous le degré de conscience qu'en a chaque participant, aujourd'hui ? (bas=1, haut=5)
  • Quels sont les facteurs positifs ou négatifs de ce changement qui ont un impact sur votre désir de changer ? qui influent sur celui des participants ? Considérant ces facteurs de motivation, comment estimez-vous votre désir de changer ? Comment évaluez-vous le désir de changer de chacun des participants ? (bas=1, haut=5)
  • Quels sont, à votre avis, les compétences et les savoirs nécessaires pour réussir ce changement ? A quelle place positionnez-vous le Project Management ? Comment estimez-vous votre niveau de connaissance du changement, votre niveau de compétence et de savoir ? A quel niveau évaluez-vous la connaissance, les compétences, les savoirs de chaque participant ? (bas=1, haut=5)
  • Considérant les compétences et les savoirs requis pour réussir ce changement, comment estimez-vous votre niveau de maîtrise ? Comment évaluez-vous le niveau de maîtrise de chaque participant ? (bas=1, haut=5)
  • Quelles mesures viennent renforcer le changement, quels avantages personnels le feront durer en ce qui vous concerne ? en ce qui concerne les participants ? En quoi ces mesures et ces avantages sont-ils adéquats pour faire durer le changement, quant à vous ? quant aux participants ? (bas=1, haut=5)

Ce questionnaire, que j'ai reçu de la société Prosci (réf. HIATT J.M., CREASE T.J., Change Management, The people side of change, 2012, Prosci Inc.), permet de déterminer où mettre l'effort pour commencer. S'agit-il d'abord :

  • de convaincre les participants du besoin de changer et d'adhérer au management de projet, ou bien
  • de clarifier avec eux ce qu'ils doivent changer à leurs façons de faire, ou bien
  • de former ces participants à une partie du management de projet ou d'autre chose, ou bien
  • de coacher les participants sur leur lieu de travail dans la bonne application de ce qu'ils savent, ou bien
  • de renforcer les participants sur ce qu'ils font bien, efficacement et vite ?

Une fois la première étape réalisée, quelle autre étape lancer dans l'ordre descendant pour réussir ce changement et en cueillir les fruits business ?

2. Rencontre de 2-5 participants en amont pour discerner où les rejoindre, d'où nous partons, jusqu'où aller dans le temps de l'animation et quel projet choisir comme support.

3. Rencontre de validation du sponsor et clarification de sa road-map en amont, au cours et en aval de l'animation elle-même.

ANIMATION (en 5 étapes)

Pour intéresser les participants executives, je préconise une animation courte, ludique et appliquée à un de leurs projets.

Voici l'aperçu de ce que je suggère, en 5 étapes, à adapter en fonction du résultat de la préparation.

Etape 1 (sens projet : il y a un pilote dans l'avion) : Ouverture par le sponsor : rappel du pourquoi nous sommes ici, à quoi nous verrons que nous avons réussi aujourd'hui

Etape 2 (sens projet : creuser les fondations d'une équipe) : Chacun son tour : ce que vous faites, ce qui est difficile, avec qui vous travaillez.

Etape 3 (sens projet : chacun est conscient de faiblesses et des atouts des autres, aussi nous pouvons travailler ensemble désormais) : Retour d'expérience : nos résultats (ceux dont nous sommes fiers, ceux que nous devrions améliorer) et nos manières de faire (celles dont nous sommes fiers et celles que nous devrions améliorer)

Etape 4 (sens projet : prendre du recul sur notre projet et apprendre en faisant) : faire ensemble, sur un projet que nous connaissons, le one-page project manager (OPPM®), à l'aide de post-it, etc.

Le one-page project manager comprend :

  • la charte du projet : qui, quoi, quand, budget
  • les objectifs
  • les parties prenantes
  • les livrables et les activités
  • l'affectation des responsabilités
  • la performance d'équipe
  • le point sur la consommation du budget
  • les risques

Pour ce faire, j'utilise feutres, post-it, paper-board et patafix blanche.

Etape finale (sens projet : bravo, merci, continuons sans rien lâcher) : avec le sponsor (à nouveau présent) : présentation du résultat de l'équipe + feedback libre + évaluation de ce que nous avons réussi aujourd'hui + prochaine étape.

NOTA BENE

Livrable initial tangible : un déroulé d'animation + un template de one-page-project-manager imprimé en A3, N&B, par personne.

Livrable final tangible : un one-page-project-manager complété par l'équipe pour un projet en cours.

Posté par RetourExperience à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 mars 2016

FoodTech / SMaP Project Management Workshop #2. Friday February 26th.

Discussions

Value of the work performed. Start with $100/person.hour. 4 persons in a 1 hour meeting cost $400: how can we make this meeting worthy? How should we conduct our business for the customer to be happy to pay for the cost involved?

Estimates. Better be accurate than precise; remember the target: what's the value if I'm precise (all the arrows in a narrow spot) but inaccurate (the spot is outside the target)?

Technical management of the project is part of the project management. However, it is not where you may fail. Project failure root causes are mainly in the human factor management. For example, when you think you're failing because of technical problem, project managers would better say that you're failing in dealing with experts in such a way that you all could avoid being trapped in a technical problem.

Management and beliefs. There are basically three beliefs about what builds quality in a product:
#1. I may believe that I'm building quality in the product by the effort I'm putting in making the product.
#2. I may believe that I'm building quality in the product by the results I'm achieving in making the product.
#3. I may believe that I'm building quality in the product by the process I'm following in making the product.

As you usually measure what you believe in and as you usually get what you measure, this is what you're likely to get with your beliefs:
#1. hard working people, including yourself.
#2. good results about cost or time of delivery.
#3. good products customers are willing to pay for.

Stakeholders, who are you? Remember the sponsors, they are just one kind of stakeholders. What about the team members? What about the experts, and the experts' managers? etc. People who are impacted by the project or by the product are stakeholders, and as such they deserve to be taken care of. You are the one to take care of them - pray for them not to take care of you! :-)

Exercise (1 hour and 1/2)

SMaP people review FoodTech team members' written evidences about their projects: Initiative Description and One Page Project Manager A3. Is the FoodTech project SMART (Specific, Measurable, Achievable, Realistic, Time-bounded)?

Think of how important it is to answer the Initiative Description questions, in order to develop a relevant One Page Project Manager.

Think of the One Page Project Manager as you companion towards delivering a quality product on time and within budget limits. Use it, update it, review it together every week or so. It is useful as far as you use it.

Exercise (1 hour and 1/2)

Each team writes down what you know and picks a spokesperson to talk about Communication, Risks, Commitment and buffers. I'll use mindmaps to capture the teams' outcomes.

Communication
 | Mindsets
 | Languages
 | Conflicts: as you cannot avoid conflicts in a project, manage them - don't let them manage you!
 | Facilitate cooperation: avoid bottlenecks, avoid rework
   | Communicate at least 10 times with the sponsor during the project duration
   | Communicate with your team at least once a week at the start of the week, or once a day in the morning 
      | Keep the daily communication short (15 mn)
 | With Stakeholders: sponsors, team members, experts, managers; stretch your ability to communicate up and down the hierarchy
 | Communication of a change (see Initiative Description, steps 5.n):
   | by the big boss
   | by the direct manager
   | by the instructor

Risks
 | Risks can be detrimental or positive (then call them opportunities)
 | Social; technical; budget; time; business; personal (fear of failure)
 | Parameters: impact and likelyhood
 | Responses: avoid, accept, mitigate (make impact and/or likelyhood decrease (risk) or increase (opportunity)); transfer

Commitment and buffers
 | Commitment to time
   | Being on time at meetings ; planning ahead ; avoiding procrastination
   | Place buffers before your delivery date
      | Think of how you manage to take a train: you show up on the platform 10 mn in advance or more, depending on the risk to be late
      | You manage to show up at the airport hours and hours in advance, because you know that you don't know how long it may take to board the plane
 | Alignment of people
   | Select together how to do things
      | There is more than one best way (Taylor thought there was only one best way)
      | How different is it to decide together, compared to you deciding for the rest of us?
   | Decision making process

Next steps

  • Use the One Page Project Manager to check your project team work once a week at least
  • Join the completed Initiative Description and One Page Project Manager to your final project report
  • Evaluation of the course based on your completed documents and on an examination
  • Examination subject likely to be the description of your first 10 days as a project manager on an on-going project

Posté par RetourExperience à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2016

Food Tech / SMaP Project Management Workshops, Friday January 8th

Wrap-up

Collaboration. Spontaneous does not mean messy, remember you moving tables and chairs along the walls. Requirements does not mean they are comprehensive, remember the backpacks you dealt with--not part of the requirements, but part of the job.

Initiative versus project. 

Estimates. Prefer being accurate than precise. Best estimates are made from debriefed experience.

Initiative description, step 1. Self explanatory.

Initiative description, step 2. Try to find out both problems and opportunities.

Initiative description, step 3. Objectives at stake are those of the Business Unit launching the initiative/project, make sure you capture those objectives (which are not necessarily the ones in grey). Then you measure the initiative/project contribution to the Business Unit objectives.

Initiative description, step 4. Beware: you unveil an actor as a sponsor because of their power/authority AND their resources AND their personal interest in the success of the initiative. The 4 other questions are about assessing actors' willingness.

Organization

Mixed Food Tech + SMaP teams ; one Food Tech team playing the consultants ; one responsible student for Food Tech and SMaP as Single Points Of Contact with me.

Next steps

@Food Tech: start filling in the initiative description template as soon as you begin working on your projects. We'll review those initiative descriptions next time, Feb. 26th, 2016.

@all: One Page Project Manager. Please search the www.oppmi.com website and prepare a draft OPPM for next time, Feb. 26th, 2016, based on your current projects by groups.

Posté par RetourExperience à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2015

Encouragements avant vos soutenances de M2

Chers toutes et tous,

Je vous adresse ainsi qu'à chacune et chacun de votre promotion mes meilleurs voeux pour la présentation que vous allez faire de votre travail devant le jury.
Je regrette de n'être pas présent pour admirer ce que vous aurez réalisé ! Mes responsabilités dans un projet important de transformation organisationnelle me retiennent à Nanterre.
Sachez que j'ai apprécié travailler avec vous, poursuivez vos chemins respectifs avec foi en ce que vous faites, ténacité dans les difficultés et gratitude dans les réussites.

"Know what you stand for!". 

Au plaisir de vous croiser au détour d'une mission,

Cordialement,

P.

Posté par RetourExperience à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 juin 2015

Utiliser les biscuits en atelier ou en formation

Pour une prestation de formation, voici comment je viens d'utiliser l'approche des Biscuits :

Scénario #1 : "peux-tu nous former au management de projet pendant trois jours ?" "Certes, mais que voulez-vous changer, en formant les gens au management de projet ?" "Ah ça, il faut voir avec les intéressés !" "Eh bien, allons-y". Dès ce moment, j'utilise les Biscuits comme trame de l'audit préparatoire, puis de la co-conception, de l'animation, du coaching et du renforcement par le management.

Scénario #2 : "peux-tu animer cette session-ci ? Le support de cours est déjà imprimé." Là, pas de préparation possible, il faut juste prendre le support de cours tel qu'il existe, aller à la rencontre d'inconnus et faire de son mieux pour répondre à leurs attentes. C'est l'objet de ce qui suit : comment faire (une possibilité parmi d'autres, fondée sur les Biscuits et sur ADKAR®, de la société Prosci).

Voici pour le scénario #2, pas d'audit préparatoire possible :

1 Présentation de l'atelier

1.1 L'animateur explique pourquoi il est là

1.1.1 Ce que nous croyons

  • Nous avons tout ici et maintenant pour réussir et vivre mieux
  • Vous êtes les ressources-clés
  • Notre job, c’est de vous aider à changer le juste nécessaire.

1.1.2 Comment nous faisons les choses : nos principes

En premier, "Pourquoi ?" Référence : Simon SINEK, Let's start with WHY.

  • les gens vous suivent non pour votre plan
  • les gens vous suivent parce qu'ils croient en ce en quoi vous croyez

Faire AVEC vous vs faire pour vous

  • vous avez les relations client
  • vous allez me parler de vos relations client
  • nous faisons du co-développement

NOTA : j'ignore les relations clients que vous avez, aussi je ne suis pas légitime à vos yeux pour vous parler de relations client ; que diriez-vous d'un ophtalmologiste qui vous tendrait ses propres lunettes en vous disant : tenez, elles me conviennent parfaitement.

CHANGER quelque chose

  • au lieu d'augmenter la connaissance
  • Vous avez votre propre expertise en management de projet

NOTA :  Augmenter la connaissance sans rien changer au quotidien peut générer un malaise

  • Honte : je ne suis pas un bon chef de projet, comparé à ce que je devrais être
  • Culpabilité : je ne fais pas ce que je devrais faire
  • Ressentiment : mon environnement ne supporte pas mon métier et donc ne me supporte pas moi-même

Contexte = clé de compréhension et d'action

  • Vous vivez votre contexte et...
  • Votre contexte vous contraint : rôles, ressources, pressions, relations et opportunités
  • NOTA : j'ignore vos difficultés, aussi je me mets à votre écoute ; de plus, mon expérience est légitime à vos yeux parce qu'elle rejoint la vôtre

Une personne à la fois

  • Chacun vit dans un contexte particulier et d’une façon particulière.
  • One size does not fit all. Il n'y a pas de taille unique qui aille bien.

1.1.3 Ce que nous produisons

Ressources préparées

  • Support de cours

Rencontre centrée sur vous

  • votre quotidien
  • vos difficultés
  • vos relations et le genre de conversations que vous avez avec elles
  • votre contexte
  • votre environnement FOURNISSEUR / CLIENT

1.2 Tour de table où chacun se présente

  • Qui êtes-vous ?
  • Rôle chez votre organisation ?
  • Attentes de cette rencontre ?
  • Fleur ? quelque chose qui vous ravit à l’instant
  • Valise ? quelque chose qui vous afflige à l’instant

NOTA : fleur et valise sont de puissants brise-glace dans notre culture occidentale. L’instructeur commence car, en position de leader, c’est lui qui donne le ton / qui définit le terrain de jeu.

Exemples de fleur et valise : ma fille Sophie vient d’être reçue à son examen de flûte, j’ai oublié le code du cadenas de mon vélo.

1.3 L'animateur expose l'approche en trois étapes distinctes

Nos conversations se dérouleront en trois étapes :

1.3.1 « Quoi et pourquoi changer ? »

  • Nous faisons l’hypothèse qu’il y a besoin de changement, sans quoi nous ne serions pas ici ensemble maintenant.
  • Nous faisons aussi l’hypothèse que tout ne doit pas changer, sans quoi notre propos serait « comment quitter le navire ? » et non “faire évoluer ce qui est”.

1.3.2 « Qu'est-ce qui est difficile ? »

  • Ce qui est difficile pour vous est révélateur
  • D’incertitudes à réduire
  • De progrès possibles

1.3.3 Sujets choisis parmi les deux précédents

Nous traiterons chaque sujet avec cette séquence :

  1. Que savons-nous ici et maintenant ?
  2. Qu'ajouter ? avec quelles références (management de projet, psychologie, sociologie, leadership) ?
  3. Atelier
  4. Plan d'action personnel

1.4 Le groupe révise les fondamentaux

Le but est de fournir un socle de référence rassurant partagé par tous les participants : acteurs, équipe et cycle de vie d’un projet.

1.4.1 Nous parlerons d’acteurs

Acteurs au sens des sociologues, c’est à dire de personnes ou de groupes de personnes qui, comme nous,

  • agissent
  • ont du pouvoir
  • protègent leur autonomie
  • souffrent d’incertitudes
  • jouissent d’un rationalité limitée

1.4.2 Du groupe à l'équipe, Tuckman

  • Ici même, certains se rencontrent pour la première fois, nous démarrons comme un groupe de personnes. Mon job d’animateur est de faire de ce groupe une équipe.
  • C’est le cas au démarrage d’un projet, lors du kick-off meeting.

NOTA : Tuckman se prête bien à montrer le cycle de vie “démarrer, planifier, exécuter, clore” (“surveiller et contrôler” se déroulant du début à la fin du cycle). Bonne révision de l’approche PMI.

2 AWARENESS / prise de conscience

2.1 Que vous a dit le sponsor au sujet de...

Par groupes de 3-4 personnes, définir :

  1. Qu'est-ce qui change / devrait changer ?
  2. Pourquoi changer ?
  3. Quels risques si nous échouons à changer ?
  4. Alignement avec les objectifs de l'unité business ?

Mise en commun, prise de notes sous forme d’un tableau à quatre colonnes.

2.2 Si préparation possible, rencontrer le sponsor

  • Si nous préparons cett rencontre, nous écoutons le commanditaire donner ses réponses aux mêmes questions.
  • Communiquer aux participants pressentis, par la bouche du commanditaire

NOTA : les participants estiment qu’un chef de projet un animateur ne sont pas légitimes sur ces sujets. C’est au commanditaire de leur parler.

Le commanditaire ayant fait sa communication avant la session, refaire le tableau avec les participants : qu’ils se remémorent le message du commanditaire.

3 DESIRE / envie

3.1 Les questions clés de la découverte de l’acteur dans son environnement

  1. Que faites-vous au quotidien ? Une journée typique ?
  2. Qu’est-ce qui est difficile ?
  3. Avec qui travaillez-vous ? Quelles sont vos relations ?

NOTA : des difficultés, nous choisirons celles que nous traiterons, dans l’ordre d’importance donné par les participants eux-mêmes.

3.2 Quelles conversation souhaitez-vous avoir avec votre superviseur ?

NOTA : Cette section permet d’aller plus loin, le cas échéant. En l’occurrence, nous ne l’avons pas convertie lors de la session pilote de Juin 2015.

3.2.1 WIIFM what's in it for me? (quel intérêt pour moi ?)

  • Que cherchez-vous ?
  • Qu'est-ce qui est difficile ?

3.2.2 WIIFUs what's in it for us? (quel intérêt pour nous collectivement ?)

  • Que cherche votre manageur ?
  • Qu'est-ce qui est difficile pour votre entourage ?
  • Qu'est-ce qui est difficile pour votre manageur ? pour l'équipe qu'il manage ?

3.2.3 Delta activités

  • Que faites-vous aujourd'hui (votre quotidien)
  • Qu'aurez-vous d'autre à gérer ?

3.2.4 Delta responsabilités

  • Avec qui travaillez-vous ?
  • Sur quoi êtes-vous mesuré aujourd'hui ?
  • Qu'aurez-vous comme autres responsabilités à gérer ?

4 KNOWLEDGE / connaissances

4.1 Activités nouvelles

NOTA : Les difficultés nous amènent à discerner des activités nouvelles pour les participants. L’objectif de la section Knowledge est de découvrir ces activités et de pratiquer en séance celles qui paraissent les plus opportunes à traiter (Cf. sélection par l’approche LANGEVIN ci-dessous).

4.1.1 Communication

  • Clés de la communication
  • Courriels
  • Analyse transactionnelle
  • Crédit relationnel
  • Préférences cognitives, VAKOG
  • Faire la différence, gérer son impact

4.1.2 Partenariat

  • Confiance = (proximité * intimité) / risque
  • Plan d'actions ?

4.1.3 Conseil

  • Satisfaction client ?
  • Attentes client ?
  • Peurs du client ?
  • Lorsque vous êtes client, comment la jouez-vous ?

4.1.4 Négocier des solutions

  • Grille de négociation
  • Start with WHY? Cf. Simon SINEK
  • Elevator pitch

4.2 LANGEVIN Facteur

Pour chaque activité nouvelle, discuter avec les participants de l’opportunité de la pratiquer, de l’expliquer ou simplement de l’évoquer, en fonction des quatre paramètres LANGEVIN suivants :

  1. Importance pour le business
  2. Fréquence
  3. Difficulté d’apprentissage
  4. Expérience sur le poste de travail

4.3 OUTIL = Biscuits en Poche

Cette entière séquence d’animation est une application de l’approche que j’ai décrite dans “Quels biscuits avez-vous en poche ? Faites réussir vos initiatives Utilisez le juste nécessaire”.

5 ABILITY / capacité, habilité

Cette étape consiste à coacher les participants un à un sur leur lieu de travail.

6 REINFORCEMENT / renforcement

Cette étape consiste à ce que le sponsor revienne sur le terrain et présente aux participants les résultats business des changements réalisés.

09 avril 2015

CR ateliers du 31/10, 6-7/11/2014, 12/1/2015, 9-13/3/2015, 8/4/2015

Vendredi 31 octobre 2014

Tour de table introductif

L'acteur dans le cadre d'une entreprise (chapitre 1 de l'opuscule "Quels biscuits avez-vous en poche ?")

L'entretien de découverte (chapitre 1) : expérimentation et discussion

Jeudi 6 novembre 2014

L'outil Mindmap

La décomposition structurée du travail

Les estimations : recours à des projets antérieurs similaires, l'estimation à trois points (optimiste, plus probable, pessimiste)

Le retour d'expérience : expérimentation et discussion

Vendredi 7 novembre 2014

Révisions,

Les parties-prenantes, dont le commanditaire

Les objectifs couverts par l'initiative

L'analyse des parties-prenantes

A réaliser au cours de la période en entreprise

  1. Entretiens de découverte (Cf. chapitre 1) avec 3-7 personnes de votre service incluant le superviseur, mais en commençant par les opérateurs
  2. Retour d'expérience (Cf. chapitre 2) avec les mêmes, ensemble ou séparément
  3. Validation du retour d'expérience avec votre superviseur
  4. Analyse des parties prenantes (Cf. chapitres 3 et 4)
  5. Clarification des objectifs de votre service et validation avec votre superviseur (Cf. chapitre 3)
  6. Documentation d'une ou plusieurs initiative(s) possibles
  7. Choix de l'initiative que vous prendrez plus particulièrement à coeur au cours de votre alternance, choix en toute complicité avec votre superviseur

Lundi 12 janvier 2015

Révisions,

Retours d'expériences par groupes de 4 personnes. Ont été évoquées en particulier : l'intérêt de rencontrer des individus, la difficulté d'en rencontrer certains, la question de la sincérité des déclarations.

ADKAR® : présentation des 5 étapes : Je comprends, J'ai envie, Je connais, Je sais faire, Je suis renforcé.

A réaliser au cours de la période en entreprise (suite : certains participants ont tout juste commencé)

  1. Entretiens de découverte (Cf. chapitre 1) avec 3-7 personnes parmi celles qui sont impactées par vos initiatives, incluant le superviseur, mais en commençant par les opérateurs
  2. Retour d'expérience (Cf. chapitre 2) avec les mêmes, ensemble ou séparément
  3. Validation du retour d'expérience avec votre superviseur
  4. Analyse des parties prenantes (Cf. chapitres 3 et 4)
  5. Clarification des objectifs de votre service et validation avec votre superviseur (Cf. chapitre 3)
  6. Documentation d'une ou plusieurs initiative(s) possibles sous la forme de l'outil "Initiative-GROW-ADKAR..." disponible dans :
  7. Choix de l'initiative que vous prendrez plus particulièrement à coeur au cours de votre alternance, choix en toute complicité avec votre superviseur

Reste à faire au cours des ateliers à venir

Les outils ADKAR®

Les outils annexes utiles : relecture, etc.

One Page Project Manager

Examen premier semestre

Liste à trous pour 10 points + rédaction dirigée pour 10 points.

 

Lundi 9 & Vendredi 13 mars 2015

Retour d'expérience sur la période de stage réalisé.

Découverte et utilisation du OPPM tiré en A3 (vendredi, les présents expliquent aux absents de lundi).

Découverte et pratique de la relecture (annexe 3) et de la communication non-violente (annexe 4) par sous-groupes de 4 personnes.

Reste à faire

Déterminer le besoin et le programme éventuel d'une ou deux autres sessions. Due date : Vendredi 13 mars.

Pour le rapport de stage (soutenance fin septembre 2015)

Une fiche de description dûment remplie de l'initiative que vous avez choisie comme fil rouge de votre apprentissage en entreprise.

Un OPPM (manuscrit, tapuscrit) sur l'initiative en question.

 

Mercredi 8 avril 2015

 

ADKAR® : révision des 5 étapes : Je comprends, J'ai envie, Je connais, Je sais faire, Je suis renforcé.

 

Pour l'examen, quatre sujets possibles

 

ADKAR (question de cours)

QCM ou liste à trous (question de cours)

OPPM (documenter l'OPPM de votre initiative)

Vos 10 premiers jours comme responsable de formation en charge d'un projet

 

 

05 mai 2014

Compte-rendu de notre atelier du 5 mai 2014

Manon,

Pouvez-vous SVP réviser le présent compte-rendu avec Orantis et, s'il vous agrée, le communiquer à vos camarades ?

Les pages ci-dessous font référence au polycopié distribué "Quels biscuits avez-vous en poche ?", première impression.

Ce que nous avons fait lors de cette rencontre (lundi 5 mai, 9h00-12h00) :

Tour de table fleurs et valises

Exercice en sous-groupes sur la relecture, annexe 2 p. 51

Exercice en sous-groupes sur la communication non violente, annexe 3 p. 53

Explication de la feuille Excel One Page Project Manager, annexe 7 p. 61

Retour d’expérience des ateliers de management de projet

Distribution de l’opuscule dernière version : Quels Biscuits Avez-Vous En Poche ?

Explication de l’évaluation des ateliers :

  1. Un retour d’expérience écrit sur ce qu’a changé ce que nous avons vus du management de projet dans votre travail en entreprise.
  2. Ou bien, la page OPPM de votre initiative/mission actuelle en entreprise.

A réaliser au cours de la période en entreprise :

Continuer à rencontrer les parties prenantes--celles dont les personnes rencontrées ont parlé.

Valider auprès du commanditaire qu'il/elle est conscient de son rôle, livrable = tableau p. 16.

Valider auprès de lui/d'elle l'état des lieux que nous avons relevé, livrable = tableau pp. 12-13.

Valider auprès de lui/d'elle les objectifs de l'unité business et comment notre mission/travail/initiative y contribue, livrable = tableau p. 17.

Compléter et valider le tableau des parties prenantes, livrable = tableau pp. 20-21.

Pratiquer le One Page Project Manager, référencé page 61.

Rappel : le tableau des parties prenantes est un document confidentiel entre vous et le commanditaire, c'est préférable.

VOTRE RETOUR D’EXPERIENCE :

CE QUI ÉTAIT OK

Les exercices en groupe,

Cours interactif, relation d’égal à égal,

Le support de cours est bon (« Quels Biscuits Avez-Vous En Poche ? »),

Bons outils de gestion d’équipe,

Fleurs et Valises ont amélioré la communication dans le groupe, a créé une relation plus intime,

La sympathie de l’animateur et sa bonne humeur.

CE QUI MÉRITERAIT AMÉLIORATION

Le cours Management de projet arrive tard dans l’année universitaire (évocation de la rencontre des collaborateurs, One Page Project Manager, etc.).

Nous voudrions plus de mises en situation en groupe sur des cas concrets (exemple : gestion de conflits), plutôt que des groupes de travail

LES QUESTIONS EN SUSPENS

Nous pourrions construire un projet ensemble, ça ferait l’étude de cas et nous suivrions les étapes de l’opuscule. Exemple : monter une entreprise fictive et créer des jeux de rôles.

Vous avez comme toujours accès au blog en vous repérant grâce à la page "INDEX Booklet mars 2014" :

http://initiative101.canalblog.com/pages/index-booklet-mars-2014--quels-biscuits-avez-vous-en-poche---/29346622.html

Je suis à votre entière disposition pour toute suggestion / correction.

Bon courage pour la fin de votre M2 ! Hauts les coeurs !

Posté par RetourExperience à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 avril 2014

Compte-rendu de notre atelier du 11 avril 2014

Manon,
Pouvez-vous SVP réviser le présent compte-rendu avec Orantis et, s'il vous agrée, le communiquer à vos camarades ?
Les pages ci-dessous font référence au polycopié distribué "Quels biscuits avez-vous en poche ?", première impression.

Rappel de l'atelier précédent.

Ce que nous avons fait lors de cette rencontre (vendredi 11 avril, 9h00-12h00) :

Tour de table fleurs et valises
Explication de la trame du support de cours, l'approche ADKAR
Mise en évidence des trois parties prenantes clés avec lesquelles nous traitons : le commanditaire, le superviseur, l'opérateur.
Mise en évidence des quatre rôles clés : le responsable approbateur, le collaborateur, le consulté, l'informé (le "RACI").
Commentaire des annexes du support de cours : relecture, communication non-violente, négociation, OPPM, etc.
Echange en sous-groupes sur l'analyse des parties prenantes, chapitre 4 pp. 20-21
Echange en sous-groupes sur le dialogue superviseur-opérateur chapitre 8 p. 35

A réaliser au cours de la période en entreprise :

Continuer à rencontrer les parties prenantes--celles dont les personnes rencontrées ont parlé.
Valider auprès du commanditaire qu'il/elle est conscient de son rôle, livrable = tableau p. 16.
Valider auprès de lui/d'elle l'état des lieux que nous avons relevé, livrable = tableau pp. 12-13.
Valider auprès de lui/d'elle les objectifs de l'unité business et comment notre mission/travail/initiative y contribue, livrable = tableau p. 17.
Compléter et valider le tableau des parties prenantes, livrable = tableau pp. 20-21.
Prendre connaissance du One Page Project Manager, référencé page 61.
Choisir les annexes à expérimenter ensemble lors de notre dernier atelier, pp. 49 et suivantes.

Rappel : le tableau des parties prenantes est un document confidentiel entre vous et le commanditaire, c'est préférable.

Ce que nous ferons lundi 5 mai, 9h00-12h00 :

Tour de table fleurs et valises
Utilisation du One Page Project Manager, référencé page 61.
Expérimentation en sous-groupes des annexes choisies : relecture, communication non-violente, négociation, etc.

Vous avez comme toujours accès au blog en vous repérant grâce à la page "INDEX Booklet mars 2014" :

Cordialement, Best regards,
Pascal Le Deley

31 mars 2014

Compte rendu de notre atelier du 31 mars 2014

Manon,
Pouvez-vous SVP réviser le présent compte-rendu avec Orantis et, s'il vous agrée, le communiquer à vos camarades ?
Les pages ci-dessous font référence au polycopié distribué "Quels biscuits avez-vous en poche ?", première impression.

Objectif de la rencontre (lundi 31 mars, 9h30-12h30) :

Comprendre notre environnement,
afin de mieux réussir ce que nous réalisons au coeur de cet environnement
avec conscience, empathie et opiniâtreté.

Ce que nous avons fait lors de cette rencontre :

Tour de table "fleur et valise".
Remise en mémoire des sujets abordés la fois dernière.
Retour d'expérience sur les entretiens de découverte.
Focus sur la notion de livrable, de préférence à celle d'activité/tâche.
Discussion en sous-groupe sur l'état des lieux dans notre unité business, pp. 12-13.
Découvrir le commanditaire, les objectifs de l'unité business et comment notre mission/travail/initiative y contribue, pp 15-18.
Découvrir les parties prenantes, pp 19-22.

A réaliser avant la prochaine rencontre (vendredi 11 avril, 9h-12h) :

Identifier le commanditaire, livrable = tableau p. 16.
Faire une liste des objectifs de l'unité business et estimer comment notre mission/travail/initiative y contribue, livrable = tableau p. 17.
Faire une liste des parties prenantes et estimer leurs enjeux, les impacts de et sur elles, les stratégies à adopter et la communication, livrable = tableau pp. 20-21.

A réaliser au cours de la période en entreprise :
---------------------------------------------------
Continuer à rencontrer les parties prenantes--celles dont les personnes rencontrées ont parlé.
Valider auprès du commanditaire qu'il/elle est conscient de son rôle, livrable = tableau p. 16.
Valider auprès de lui/d'elle l'état des lieux que nous avons relevé, livrable = tableau pp. 12-13.
Valider auprès de lui/d'elle les objectifs de l'unité business et comment notre mission/travail/initiative y contribue, livrable = tableau p. 17.
Compléter et valider le tableau des parties prenantes, livrable = tableau pp. 20-21.

Rappel : le tableau des parties prenantes est un document confidentiel entre vous et le commanditaire, c'est préférable.

Rappel : Vous avez accès au blog en vous repérant grâce à la page "INDEX Booklet mars 2014" http://initiative101.canalblog.com/pages/index-booklet-mars-2014--quels-biscuits-avez-vous-en-poche---/29346622.html

Je suis à votre entière disposition pour toute suggestion / correction.

Posté par RetourExperience à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,