19 février 2017

Etudiez un Elevator Pitch et amenez un sponsor à s'intéresser à l'initiative et à commanditer le projet

 

 

L’elevator pitch est un discours de deux minutes que vous servez au sponsor lorsque vous le/la rencontrez, même si c'est dans l'ascenseur.

Le sponsor pourrait se saisir de votre elevator pitch pour le relayer au Comité de Direction, afin de convaincre ses pairs que votre initiative doit devenir projet ici et maintenant.

Comme proposé par Isabelle Genest ci-dessous, c'est un outil puissant, en six paragraphes :

  1. Le problème (racontez une histoire, notre cerveau adore ça)
  2. La solution actuelle
  3. Votre solution.
  4. Le bénéfice client
  5. Votre différence
  6. L’action que vous proposez au sponsor

Nous ne sommes pas les seuls à demander audience au sponsor. Par définition, ce rôle est extrêmement sollicité. De ce fait, préparer la rencontre nous revient totalement. Un elevator pitch est juste ce qu'il faut pour convaincre le sponsor : devenez notre commanditaire, faites percer l'initiative, commanditez-en le projet.

Pour aller plus loin

L'article sur l'elevator pitch dans le nouveau site http://projet-initiative101.com.

Définition du sponsor

Posté par RetourExperience à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 novembre 2016

Comment faire pour qu’une nouvelle application informatique soit bien acceptée par les utilisateurs ? Un elevator pitch

1. Le problème, votre problème, comme une histoire (savez-vous que...)

J'ai assisté à une conversation entre un manageur et son collaborateur :

Manager - Peux-tu STP me donner la nomenclature de l'assemblage que tu viens de terminer ?

Collaborateur - Oui, bien sûr, tout de suite en format tableur.

Manageur - Euh, non, dans la base de données, plutôt !

Collaborateur - OK, dans ce cas je te la donne demain soir. Tu sais, la base de données, c'est long.

Manageur - Ah ! J'en ai besoin tout de suite, alors je préfère que tu me la donnes tout de suite en format tableur.

Savez-vous que 50 à 75% des applications informatiques ne sont pas utilisées par leurs utilisateurs ? Ceux-ci s’habituent au projet informatique comme à un mal nécessaire. L’organisation s’adapte à son environnement à pas lents, coûteux et à contrecœur.

2. Comment le problème est résolu à ce jour.

  • Souvent, le commanditaire s’adresse aux gens concernés au cours du lancement du projet ;
  • des super-utilisateurs sont invités à collaborer à la conception de la solution informatique ainsi qu’aux tests ;
  • l’équipe projet de développement informatique forme les utilisateurs ;
  • le help-desk répond aux questions des utilisateurs.

Tout cela est nécessaire mais insuffisant, si on juge par les résultats.

3. Ce que vous proposez comme solution.

Il a été montré que pour faire adhérer des collaborateurs à de nouveaux outils, il faut que ceux-ci...

  • comprennent le besoin de changer,
  • comprennent ce qui change pour eux personnellement,
  • acquièrent la compétence sur les nouveaux outils,
  • résolvent les problèmes au quotidien et
  • soient remerciés et encouragés par le commanditaire du projet.

Ce que je propose, c’est de réussir à ce que 80% des utilisateurs ciblés utilisent effectivement la nouvelle application informatique.

Je collabore avec l’équipe projet qui conçoit, développe et déploie la solution informatique, et avec l’équipe de support Métier, même après la fin du projet.

Plus spécifiquement :

  • je détermine avec le commanditaire en quoi le changement d’habitudes de travail est essentiel pour atteindre les objectifs du projet ;
  • j’organise les conversations nécessaires avec le commanditaire, les manageurs de proximité et les collaborateurs
  • j’assure le déploiement de la formation aux nouveaux outils auprès des manageurs de proximité et des collaborateurs
  • je mets en œuvre le coaching sur site pour résoudre les problèmes au quotidien
  • j’organise avec le commanditaire le renforcement des nouvelles habitudes de travail en montrant l’atteinte des objectifs du projet

4. Le bénéfice pour le client, pour la personne à qui vous parlez.

  • l’atteinte des objectifs pour lesquels l’investissement avait été lancé,
  • une expérience collective du succès utile au lancement des projets suivants, 
  • une organisation plus agile

5. Comment vous vous différenciez des autres prestataires.

  • J’aide tous les interlocuteurs à prendre leur part dans le succès du projet auprès des utilisateurs
  • Je collabore côté Métiers en lien étroit avec l’équipe projet informatique
  • Je module l’approche en fonction de la situation en suivant le Modèle ADKAR®

6. L’action à laquelle vous invitez votre interlocuteur.

Auriez-vous un moment pour évoquer un projet en cours d’application informatique qui, alors qu’il est stratégique, pourrait être mal accepté, et considérer ensemble comment le faire réussir ?

31 octobre 2016

Pour une prise de contact efficace par courriel

Michaël, pour ta recherche d'emploi, il y a, dans la droite ligne de l'auteur de référence (en ce qui me concerne), Richard Nelson BOLLES (Cf. son livre What Color Is Your Parachute?) deux plans dont nous venons de parler au téléphone, celui du courriel de prise de contact pour solliciter un entretien et celui du projet professionnel sensu stricto à développer au cours de l'entretien, sous forme d’elevator pitch.

Pour découvrir l'outil elevator pitch dans le nouveau site projet-initiative101.com

Pour le courriel de prise de contact, viser un courriel que tu liras à voix haute (exercice utile) en 2 minutes ou moins :

Bonjour, M/Mme XYZ. 

Je vous contacte de la part de (Untel).

Je fais... (mon parcours professionnel, d'où je viens--avec un verbe d'action (je fais aboutir les projets de mes clients depuis 199.) plutôt qu'un titre (je suis chef de projet) qui ne parle pas à tous de la même façon).

Je souhaite faire... (mon projet professionnel, idem un verbe d'action (je souhaite aider mes collègues à réussir leur projets au moindre coût en s'appuyant sur leur environnement et sur la décomposition structurée du travail) plutôt qu'un titre (je souhaite devenir consultant) qui ne plaît pas à tout le monde).

A cette étape de mon projet professionnel, je recueille le retour / feedback de professionnels pour le confronter au réel et l'affiner. 

(Untel) m'a recommandé de m'adresser à vous. Auriez-vous 20 minutes à m'accorder prochainement, afin que je vous expose mon projet et que vous disiez ce que vous en pensez ? Je précise que je ne sollicite ni stage ni emploi ni mission d'aucune sorte, juste votre feedback personnel.

Formule de politesse / Signature

 

Voici le brouillons des courriels que j'ai envoyés par saut de puces jusqu'à la personne qui avait le pouvoir et le désir de m'embaucher, pour information :

Mme R.,

Je vous contacte de la part de D. T.. Lucie, mon épouse, est invitée à travailler un an à la clinique M. dans le service de D. S. et nous l'accompagnons tous, nos trois enfants et moi-même. Nous prévoyons de nous rendre sur place en éclaireurs Lucie et moi dans la semaine du 14 juin.

Pour ma part, je fais aboutir des projets informatiques depuis 19 ans et ai reçu la certification Project Manager Professional en 2000, délivrée par le Project Management Institute basé en Pennsylvanie. Je travaillais alors chez IBM France. De plus, je forme des étudiants au référentiel PMI et j'aide des professionnels à réussir dans leur rôle de chef de projet, notamment ceux dont ce n'est pas la compétence première.

Durant cette année à Rochester, MN, je souhaite contribuer utilement à un ou plusieurs projets comme chef de projet, dans la planification, l'exécution ou la surveillance et le contrôle de ce(s) projet(s).

Je serais heureux de connaître votre avis sur la faisabilité de mon souhait et sur mon approche.

Puis-je vous demander vingt minutes de votre temps prochainement, au téléphone, à une heure de votre choix compte tenu du décalage horaire de 7 heures ?

En vous remerciant par avance, etc.

Voir aussi cet autre exemple de courriel pour solliciter un entretien-réseau dans le nouveau site projet-initiative101.com

 

Nota Bene : à tout contact généré par cette approche, tu dois répondre par un courriel de remerciement dans les 24 heures.

 

 

12 janvier 2015

Manager le changement : un "elevator pitch".

A l'heure où nombre de projets peinent à réussir, savez-vous que le premier facteur-clé de succès d'un projet est l'implication des parties prenantes ?

Aujourd'hui, les équipes projet mettent en place un accompagnement du changement fondé sur l'information et la formation ("les participants auront 75% de bonnes réponses au quizz"), mais elles butent sur la résistance au changement des personnes qui ne désirent pas s'impliquer.

En adoptant l'approche Conscience-Désir-Connaissance, nous prenons la naturelle résistance au changement par le bon bout : d'abord chaque personne comprend le changement, puis elle a le désir de changer, puis elle est formée, coachée et finalement renforcée dans le changement.

Pour le commanditaire, c'est la somme des changements individuels qui aboutit à l'atteinte des objectifs business du projet. Et le projet a toutes les chances d'aboutir dans les temps et le budget qu'il a investi : comme tous jouent le jeu, l'organisation fonctionne et performe.

Nous préconisons une approche par le commanditaire, par les superviseurs et par les opérateurs, et nous aidons chacun spécifiquement selon son rôle jusqu'à ce que les objectifs business soient atteints. C'est ce qui nous différencie des autres approches.

Que diriez-vous si nous trouvions un moment dans votre agenda pour que nous nous voyions plus longuement et que vous puissiez décider si vous voulez essayer notre approche sur un projet concret ?

Pour une définition de l'elevator pitch.

17 septembre 2014

SVP, donnez votre avis : quels outils sont juste nécessaires ?

Je mets à jour l'édition 2015 de mon opuscule. Parmi les outils ci-dessous, lesquels sont à votre avis le juste nécessaire et lesquels ne le sont pas :

  1. Annexe 1 – Vendre une initiative : l'elevator pitch
  2. Annexe 2 – Traiter un conflit. Les 5 façons.
  3. Annexe 3 – Rebondir suite à une interaction difficile. La relecture.
  4. Annexe 4 – Communiquer sans violence. La communication non violente.
  5. Annexe 5 – Préparer une négociation. La grille de négociation.
  6. Annexe 6 – Structurer un compte-rendu de réunion. Le plan d'un compte-rendu.
  7. Annexe 7 – Questionner sur l’avancement d’un livrable. Le questionnaire adressé au responsable de lot.
  8. Annexe 8 – Résumer l’initiative. Le QQPCOQP.
  9. Annexe 9 – Planifier et suivre un projet. L'outil de planification-suivi de projet One Page Project Manager (OPPM)
  10. Annexe 10 – Lire pour affûter ses outils : une bibliographie.

Et lesquels devraient être insérés dans la liste des outils juste nécessaires (que je veux conserver à 10, pas plus) ?

  1. le "parking lot", dit encore le 3W (Who, What, When), dit encore la liste des actions en cours.
  2. le RACI, dit encore matrice d'assignation des responsabilités.

Votre avis m'intéresse ! Que voudriez-vous que nos collègues utilisent comme outils ?

22 février 2014

Des responsables qualité m'ont dit...

Secoué par les apprentis responsables qualité, je contacte leurs ainés et sollicite une interview personnelle au cours de laquelle je leur poserai trois questions : qu'est-ce que vous faites, qu'est-ce qui est difficile, avec qui travaillez-vous. Etant visuel et kinesthésique - je comprends par des schémas et je raffole de visites d’atelier - je rencontre chacun sur son lieu de travail.

Voici la synthèse des sept premières rencontres.

Diapositive02

Voici les difficultés les plus souvent citées.

Diapositive03

Notez bien. Il s'agit d'une initiative personnelle, je n'ai pas de commanditaire - ou mieux, je suis mon propre commanditaire, pour l'instant, puisque a- j'ai le pouvoir de décider de mon travail, b- j'ai la main sur mes ressources, à savoir moi-même et c- j'ai un grand intérêt personnel et, le cas échéant, business, à ce que cette initiative soit fructueuse.

Je cherche à produire une communication courte, un discours fort, à l’adresse de commanditaires business.

Si je me lançais le nez au vent sans tout d'abord rencontrer les bénéficiaires de mon initiative, je risquerais 1- de faire fausse route et 2- de ne trouver personne pour financer cette impasse.

Ce travail préliminaire s'aligne parfaitement avec mon objectif : aider mes contemporains à réaliser leur job avec économie de moyen et de temps afin qu'ils investissent l'énergie sauvée dans ce qui leur tient à coeur. Et, pour ce faire, il me faut transmuter un big boss en commanditaire, c'est à dire le convaincre de financer sans attendre des groupes de travail orientés « juste nécessaire » et l'accompagner dans les actions et les prises de parole inhérentes à son rôle de commanditaire.

 

Posté par RetourExperience à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 février 2014

Pour un message percutant, l'elevator pitch

Michaël, pour ta recherche d'emploi, il y a, dans la droite ligne de l'auteur de référence (en ce qui me concerne), Richard Nelson BOLLES (Cf. son livre What Color Is Your Parachute?) deux plans dont nous venons de parler au téléphone, celui du courriel de prise de contact pour solliciter un entretien et celui du projet professionnel sensu stricto à développer au cours de l'entretien, sous forme d’elevator pitch.

Quant au projet professionnel, un elevator pitch, comme proposé par Isabelle Genest ci-dessous, est un outil puissant.

L'elevator pitch

Le rédiger, par écrit. Question taille, il devrait pouvoir être dit à haute voix en moins de 5 minutes.

Le point 6 (l'action à laquelle je vous convie) est le moment où je puis demander quelque chose à mon interlocuteur : son feedback, deux contacts de ses connaissances à qui je puis demander le même service, etc.

Et puis, après l'entretien, envoyer un courriel de remerciement au plus tôt, idéalement dans les 24 heures

Bon courage !

Pour un exemple d'elevator pitch appliqué au change management.

Sur le nouveau site projet-initiative101.com, la présentation de l'elevator pitch et un exemple réel d'elevator pitch avec mindmap.

Posté par RetourExperience à 23:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,