Le message du commanditaire

 

Silas. J'ai essayé de convaincre le commanditaire que c'était bien lui qui devait s'exprimer. PM. Sa réaction ? Silas. Mitigée. Non pas qu'il doute que ce soit une bonne initiative, mais pourquoi celle-ci plutôt qu'une autre ? C'est ainsi qu'il a exprimé ses doutes. PM. Oui, pourquoi cette initiative plutôt qu'une autre ? Silas. Question raisonnable, certes - pour ma part, j'apprécierais moyennement qu'une initiative me confisque des ressources sous prétexte que c'est la dernière née. PM. Quelque chose reste peu clair dans l'esprit du commanditaire : la raison impérieuse d'agir ? Silas. Oui, ou encore la capacité que nous aurions de terminer rapidement ? PM. Pourquoi terminer rapidement ? Silas. C'est ce que je demande aux concurrentes de la mienne : initiatives plus vite terminées, ressources plus vite libérées. PM. C'est logique. Silas. En tous cas, le commanditaire me renvoie aux "quatre questions qui tuent" : nécessité, capacité, concurrence et gain. PM. Où trouver les réponses ? Silas. Sur le terrain. PM. Sur le terrain, encore et toujours. Silas. Bien compris. J'y retourne.

Références - savoir. ADKAR®.

Voir l'article du discours Awareness sur le nouveau site.

HIATT, J. M., ADKAR Awareness-Desire-Knowledge-Ability-Reinforcement, A model for change in business, government and our community, Loveland, Colorado, Prosci Learning Center Publications, 2006

Parties prenantes—responsabilité. Commanditaire.

Voir "Comment réussir une initiative" sur le nouveau site projet-initiative101.com.